Le dernier numéro d'Echos Sauvages

Téléchargez ci-contre le dernier numéro de notre publication

ECHOS SAUVAGES

N° 37 - Avril 2022


Accéder aux numéros 30 à 39 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 20 à 29 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 10 à 19 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 01 à 09 : Cliquez ICI


Accéder aux numéros du journal des éléphantaux : Cliquez ICI

 

Prochain numéro d'Echos sauvages : Novembre 2022


 

  • Nom du fichier : ES 37
  • Taille : 5.87 Mo
Télécharger

Couverture Echos Sauvages N° 37 - Avril 2022

 

Cliquez pour agrandir

Lire un article d'Echos sauvages N° 37 - Avril 2022 - Voir ci dessous

Cet article est changé régulièrement.

 

Notre ambassadeur Mahaman a rejoint le paradis des tigres

C’est avec tristesse que l’on doit vous annoncer le décès de Mahaman, cher tigre ambassadeur de notre projet de conservation à Bandhavgarh, qui a été trouvé sans vie fin 2021 à Parasi beat dans la zone qu’il fréquentait régulièrement.

 

 

 


 

 


 

Ci-contre : Chhota, notre nouvel ambassadeur 

L’officier de terrain de la WPSI était présent lors de l’enquête sur sa mort et a signalé qu’il avait de profondes marques de canines sur son cou et sur sa gorge, engendrées par une bagarre avec un autre tigre. On pense qu’il était allé rôder à proximité du territoire de ce dernier, provoquant ainsi un combat mortel. Repose en paix Mahaman!

Une brigade de la WPSI, financée annuellement par Terre et Faune, travaille tout spécialement à Bandhavgarh. Réputée pour sa population importante de plus de 100 tigres, cette réserve est l’un des principaux refuges pour les tigres du Madhya Pradesh.

En 2021, 218 villages et 68 marchés hebdomadaires ont été visités et 20'295 personnes contactées pour populariser le programme de récompense d’informations secrètes autour de la réserve. En outre, le responsable a animé 8 ateliers pour les guides, les étudiants, les villageois et le personnel du Département des Forêts dans lesquels environ 400 personnes ont été sensibilisées. Nous soutenons ainsi les autorités forestières locales dans leurs efforts de protection des tigres et d’autres espèces sauvages.

Notre nouvel ambassadeur: CHHOTA BHIM

Pour le remplacer dans notre programme de parrainage, nous avons donc choisi un nouvel ambassadeur: un beau tigremâle appeléChhota Bhim - prononcé Chow Tah-Beem - le nom d’un jeune héros de l’épopée indienne «Mahabharata» connu pour ses prouesses physiques et son impulsivité. En 2015, la tigresse Darraha a mis bas, lors de sa deuxième portée, 2 tigres mâles, Bhim et Bhagoda, et 2 femelles, Tara et Nadiya. Chhota Bhim, contrairement à son frère Bhagoda (qui signifie littéralement «celui qui s’enfuit»), est un tigre sûr de lui et imposant. Aussi tolérant que Mahaman envers les véhicules touristiques, il se laisse régulièrement observer. Il est de nature plutôt pacifique. Le coquin s’est accouplé avec sa sœur en mai 2021.Affaire à suivre…

Si nos parrains et marraines souhaitent recevoir un nouveau certificat d’adoption de Chhota Bhim pour remplacer celui de feu Mahaman, merci de nous le faire savoir et nous vous l’enverrons avec plaisir.

Activités de conservation de WPSI en Inde centrale

Les jungles d’Inde centrale, encore bien représentées dans les États du Maharashtra et du Madhya Pradesh, abritent près de 30% de la population des tigres de tout le pays. Cependant, qui dit grande densité de tigres dit aussi braconnage et conflits avec les humains. Comme le révèlent les enquêtes annuelles menées par la Wildlife Protection Society of India (WPSI), c’est dans ces deux Etats qu’a été recensé le plus grand nombre de décès de tigres. En 2021, l’Inde a malheureusement perdu 171 tigres sauvages pour des raisons diverses: braconnage, électrocution, accidents de la route et de train et décès naturels dus à des luttes intestines. 53% des décès ont été enregistrés au Maharashtra et au Madhya Pradesh.

C’est donc dans ces deux Etats que la WPSI, qui a lancé en 2011 son programme de sensibilisation à la conservation des tigres, concentre ses actions, en encourageant vivement les populations locales à participer à ses efforts de protection. Après plus d’une décennie de travail dans cette région, ils ont constaté une différence significative dans les attitudes des villageois, devenus plus respectueux et moins enclins à braconner. Le programme a également permis de réduire la corruption au sein du personnel forestier et d’accélérer les demandes d’indemnisation, deux questions extrêmement importantes pour les villageois qui sont régulièrement confrontés aux dommages créés par la faune dans leurs cultures. Nos équipes de terrain sont devenues des conseillères de confiance pour les villageois qui attendent avec impatience leurs visites. L’équipe de WPSI remercie sincèrement l’Association Terre et Faune pour son soutien continu qui lui permet de poursuivre avec ténacité ces actions de protection des tigres tout en gagnant la confiance et la collaboration de nombreuses communautés locales. Grâce aux 7 camionnettes de sensibilisation et aux films projetés en langue locale dans les centaines de villages jouxtant les parcs à tigres, suivis de discussion permettant aux villageois d’exposer leurs problèmes liés à la faune, la situation s’améliore petit-à-petit. Ces visites permettent aussi d’informer les villageois sur les divers programmes gouvernementaux dont ils peuvent bénéficier, tels que les systèmes d’indemnisation. Nous les aidons à remplir les formulaires de réclamations pour les pertes subies afin qu’ils obtiennent plus rapidement une compensation. Nous distribuons dans les villages et sur les marchés hebdomadaires des cartes contenant des informations et des numéros d’assistance téléphonique pour le programme de récompense des informations secrètes deWPSI.Grâce à ce programme, les villageois peuvent appeler anonymement la ligne d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 pour fournir des informations sur les cas présumés de braconnage. Notre équipe sur le terrain vérifie ces alertes avant de les transmettre aux autorités pour qu’elles prennent des mesures. L’informateur est récompensé dans les sept jours suivant la réussite de l’affaire. Ce programme nous a permis de mieux comprendre les problèmes auxquels les paysans sont confrontés, de trouver ensemble des solutions concrètes, d’élargir nos sources de renseignements locaux et de sécuriser un réseau d’informateurs motivés dans toute l’Inde centrale, collectant des informations cruciales pour lutter contre le trafic illégal d’espèces sauvages à plus grande échelle.

Un grand merci à tous pour le fidèle soutien que vous portez aux tigres de Bandhavgarh


 

Date de dernière mise à jour : 27/04/2022