Le dernier numéro d'Echos Sauvages

Téléchargez ci-contre le dernier numéro de notre publication

ECHOS SAUVAGES

N° 31 - Mai 2019


Accéder aux numéros 30 à 39 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 20 à 29 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 10 à 19 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 01 à 09 : Cliquez ICI


Accéder aux numéros du journal des éléphantaux : Cliquez ICI

 

Prochain numéro d'Echos sauvages : Novembre 2019


 

  • Nom du fichier : ES 31
  • Taille : 13.45 Mo
Télécharger

Lire un article d'Echos sauvages N° 31 - Mai 2019

Pour lire l'article CLIQUEZ ICI

Cet article est changé régulièrement.

 

Couverture Echos sauvages N° 31 - Mai 2019

 
 


 

Le grand départ de Malkia pour Ithumba

Au mois de novembre, Malkia, Sana Sana et Ndiwa ont été familiarisées au camion de transport qui allait les emmener au centre de réintroduction d’Ithumba. Le temps était venu en effet pour elles de rejoindre les éléphants plus âgés à Tsavo Est, où ils apprennent petit à petit à devenir des éléphants libres et indépendants en passant toute leur journée à se nourrir dans la savane et à entrer en contact avec des éléphants sauvages.

Depuis son ouverture en 2004, plus de 90 orphelins sont déjà passés par ce centre. Il faut de nombreuses années, parfois jusqu'à huit à dix ans, avant qu'un orphelin ait la confiance nécessaire pour s’éloigner de sa famille humaine et redevenir sauvage.

Trois semaines avant le grand départ de Nairobi, les candidats sont nourris tous les jours dans un camion spécialement conçu avec différents compartiments séparés par des cloisons. Sana Sana et Ndiwa n’ont fait aucun problème pour aller prendre leur lait à bord. Elles ont vite compris que des pellets de luzerne étaient déposés dans les différentes sections pour leur permettre d’explorer ce nouvel environnement et de se sentir à l’aise dans le véhicule. Elles déambulaient de stalle et stalle en ouvrant les cloisons de séparation en toute confiance. Malkia par contre, ne voulait rien entendre. Pas moyen de l’attirer vers le camion. Petit à petit cependant, elle a réussi à vaincre sa timidité. Fin novembre, elle suivait sa bouteille de lait presque jusque dans le camion.

Le 4 décembre, jour du grand départ, les gardiens appréhendaient le moment du chargement de Malkia. A leur grand soulagement, elle est montée à bord sans broncher. C'est en fait Ndiwa qui leur a donné du fil à retordre. Bien que Malkia n’ait que 3 ans, elle est indépendante et responsable et parfaitement apte à rejoindre les grands d’Ithumba en compagnie de ses meilleures amies Sana Sana et Ndiwa. Les éléphants qui se sont liés d’amitié tout jeunes à l’orphelinat de Nairobi garderont leur attachement pour la vie. Il est donc important de les transférer ensemble au même endroit pour qu’ils se sentent à l’aise et en sécurité. Le succès de leur réintroduction en sera décuplé. 

Merru est un minuscule orphelin qui se distingue par sa voix puissante de soprano. Un jour, il s’est mis à barrir à tue-tête et en continu, sans raison apparente, devant Luggard, Dololo et Mukkoka. Sans succès! Jotto, qui était au loin, toujours aussi doux et attentionné, s’est alors empressé d’aller voir ce qui perturbait tellement Merru. A peine arrivé, Merru s’est précipité vers lui pour se réfugier sous son cou. Les signes d’affection de Jotto ont suffi pour le calmer.

Catherine Tschanen


 

Date de dernière mise à jour : 26/09/2019