Le dernier numéro d'Echos Sauvages

Téléchargez ci-contre le dernier numéro de notre publication

ECHOS SAUVAGES

N° 31 - Mai 2019


Accéder aux numéros 30 à 39 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 20 à 29 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 10 à 19 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros 01 à 09 : Cliquez ICI


Accéder aux numéros du journal des éléphantaux : Cliquez ICI

 

Prochain numéro d'Echos sauvages : Novembre 2019


 

  • Nom du fichier : ES 31
  • Taille : 13.45 Mo
Télécharger

Lire un article d'Echos sauvages N° 31 - Mai 2019

Pour lire l'article CLIQUEZ ICI

Cet article est changé régulièrement.

 

Couverture Echos sauvages N° 31 - Mai 2019

 
 


 

Nouveaux véhicules pour la sensibilisation

2018 a été une année chargée pour l'équipe de la WSPI en Inde centrale. Elle a ajouté 4 nouvelles unités mobiles «Bondomobile» à la flotte actuelle de ses 3 véhicules pour mener à bien son ambitieux programme de conservation communautaire. Ces 7 fourgonnettes audiovisuelles opèrent autour des 6 réserves à tigres d’Inde centrale, qui détiennent ensemble plus de 300 tigres sauvages - Bandhavgarh, Kanha, Tadoba, Pench, Navegaon-Nagzira et Panna.

Les nouvelles camionnettes, personnalisées avec des autocollants tigrés et le logo de la WPSI, sont équipées de matériel audiovisuel de pointe, d'une batterie auxiliaire et d'un onduleur de puissance qui les rend auto-suffisantes, même dans les villages les plus reculés, sans électricité, à la lisière des réserves à tigres. Elles sont munies de GPS qui permettent à notre directeur de projet en Inde centrale de suivre le mouvement et le bon emploi des véhicules et d’intervenir rapidement en cas de  panne ou d’accident. Grâce à sa simplicité et à son aptitude à répondre aux besoins de la population, le projet «Bondomobile» a conquis le cœur de milliers de villageois. Les fourgonnettes  se rendent systématiquement dans les villages autour des réserves à tigres et projettent des films sur la faune. Les discussions qui s’ensuivent permettent aux villageois d’exprimer en toute franchise les problèmes qu’ils rencontrent, allant des conflits hommes-faune sauvage aux lois anti-braconnage. Ils sont informés du montant des différentes indemnités allouées par le gouvernement en cas de bétail tué par un tigre, de dégâts causés aux cultures par des herbivores ou et de blessures infligées aux humains par la faune. Ces dialogues ouverts avec les villageois, où le personnel forestier est souvent présent, ont conduit à une nette diminution de la corruption parmi certains fonctionnaires forestiers qui gardaient pour eux une partie des indemnités allouées. Grâce à ce soutien, les villageois perçoivent maintenant la faune et l’importance de sa conservation d’une toute autre façon et sont motivés à prendre des mesures pour la protéger. En 2018, la flotte de 7 Bondomobiles a parcouru un total de 62’704 kilomètres.

L’équipe de la Bondomobile-I qui opère depuis 2011 dans la réserve à tigres de Bandhavgarh a mené à elle seule 678 programmes villageois pour un vaste public de 127’579 habitants. Grâce aux efforts inlassables de C.M. Khare,  l'agent de terrain de la WPSI, les projections de films et les réunions villageoises sont devenues extrêmement populaires et les gens en redemandent.  L’équipe a également visité 500 marchés hebdomadaires pendant les mois de mousson, quand les cultures sont impraticables, pour sensibiliser la population à l’importance de la conservation des tigres et promouvoir leur programme de récompenses.

Catherine Tschanen


 

Date de dernière mise à jour : 10/05/2019