Le dernier numéro d'Echos Sauvages

Téléchargez ci-contre le dernier numéro de notre publication

ECHOS SAUVAGES

N° 30 - Novembre 2018


Accéder aux numéros précédents - 20 à 29 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros précédents - 10 à 19 : Cliquez ICI
Accéder aux numéros précédents - 01 à 09 : Cliquez ICI


Accéder aux numéros du journal des éléphantaux : Cliquez ICI

 

Prochain numéro d'Echos sauvages : Mars 2019


 

  • Nom du fichier : Echos Sauvages 30
  • Taille : 8.12 Mo
Télécharger

Lire un article d'Echos sauvages N° 30 - Novembre 2018

Pour lire l'article CLIQUEZ ICI

Cet article est changé régulièrement.
Prochain changement : Lundi 25 février 2019

 

Couverture Echos sauvages N° 30 - Novembre 2018

 
 


 

Jotto et Malkia

Après le transfert à Voi de nos 9 éléphanteaux, tout a dû être réajusté à Nairobi. En l’absence des orphelins plus âgés, Jotto, Ambo et Mapia ont intégré le groupe des plus grands. Maisha, Malima, Kuishi, Jotto et Emoli ont pu s’épanouir et sont mêmes devenus  joueurs sans la présence d’Esampu ou de Mteto qui s’ingéniaient à perturber le groupe des petits. Le doux Jotto s’est lancé dans toutes sortes de joutes de force avec Ambo, Mapia et Emoli pour obtenir le statut de mâle dominant du troupeau. Il initie même des jeux avec Max le rhino, poussant et tirant sur la porte de son enclos pour attirer son attention et lui proposer de faire la course le long de sa barrière. Max devient alors complètement excité et se met à courir et à sauter en cercles comme une toupie jusqu’à ce que les éléphanteaux lèvent le camp. 

Les petites Musiara et Sattao forgent des liens avec leurs nouvelles mamans d’adoption Tagwa, Ndiwa, Sana Sana et Malkia. Tagwa est bien partie pour devenir la nouvelle matriarche du troupeau, soutenue dans cette tâche par Tamiyoi, Sana Sana et Malkia. Elles doivent toujours être sur leurs gardes face à la malicieuse petite Kiasa qui semble avoir pris la relève d’Esampu en semant la zizanie pendant les séances de jeu ou les sessions de distribution de lait, voulant s’approprier toutes les bouteilles. Sa fâcheuse manie de mordre les queues par surprise oblige les orphelins plus âgés à intervenir et à constamment consoler et rassurer ses victimes.

Malkia et Kuishi, indépendantes au caractères bien planté, s’affirment franchement en rudoyant un peu les mâles en herbe Jotto, Ambo, Emboli et surtout Mapia, pour qu’ils comprennent bien qui est le chef! Ces derniers, intimidés, cherchent à les éviter en brousse.  

Jotto est un petit mâle doux et très gentil avec ses copains. Un jour, il était en train de brouter, suivi de près du petit Luggard. On se rappelle que Luggard avait été repéré près de la rivière Ga-lana avec une patte cassée, criblée de balles. L’unité vétérinaire avait dû le transporter à Voi pour le soigner. Se sentant mieux après 6 mois de convalescence passés aux enclos, Luggard tient maintenant à suivre les éléphanteaux en brousse. Les gardiens sont heureux de le laisser se mêler à sa famille, interactions excellentes pour son moral et sa santé en général. Pendant que Jotto arrachait de l’herbe et la mettait dans sa bouche, Luggard res-tait planté devant lui, espérant pouvoir attraper le fourrage mis ainsi à sa disposition en hauteur. Jotto l’a laissé faire et s’est remis à en arracher pour la partager avec lui. 

Catherine Tschanen


 

Date de dernière mise à jour : 11/02/2019