Tigres en Inde

Parc national assez récent, Bandhavgarh est une réserve à tigres qui a une longue histoire. Située dans les collines Vindhya au Madhya Pradesh, elle couvre une superficie de 437 Km². Riche en biotopes variés, elle héberge une faune diversifiée et très dense, comprenant un nombre important de tigres du Bengale (plus de la cinquantaine).

La superficie d'origine du parc, créé en 1968, était beaucoup plus petite: 105 Km². Deux grandes forêts de sals lui ont été rattachés au Nord et au Sud, en 1986. Actuellement, le centre du parc, qui correspond à la surface initiale décrétée protégée en 1968, est la principale zone d'observation pour les touristes. Elle est formée de 32 collines. Au cœur de cette dernière s'élève un vieux fort, perché sur des falaises hautes de 300 m, érigé par les Maharajas qui régnaient sur la région. Plus de la moitié du parc est couverte de forêts de sals. On observe cependant de la forêt mixte de sali, saj, dhobin et saja plus en altitude. Au nord s'étendent de grandes zones de prairies et de bambouseraies. De nombreux cours d'eau serpentent dans la vallée mais seuls trois d'entre eux sont permanents. En hiver (de novembre à mi-janvier), la température varie entre 0°C, gel matinal, et 20°C pendant la journée. Le parc est fermé pendant la saison de reproduction, qui coïncide avec la mousson (de juillet à octobre). La pluviométrie atteint 120 cm par an.

Histoire

Bandhavgarh a été un centre d'activités et de colonisation humaine pendant plus de 2000 ans. Les plus vieux vestiges d'occupation du parc sont des grottes creusées dans la molasse au nord du fort. Plusieurs d'entre elles contiennent des inscriptions brahmi datant du premier siècle avant J.-C. Depuis ce temps là, la région de Bandhavgarh a été dirigée par une succession de dynasties incluant les rois Chandela de Bundelkhand, les mêmes qui ont bâti les fameux temples de Khadjuraho. Les rois Baghel, ancêtres directes de la famille royale de Rewa actuelle, établirent leur dynastie à Bandhavgarh au 12ème siècle. L'endroit resta leur capitale jusqu'en 1917, date à laquelle ils transférèrent leur cour à Rewa, 120 Km plus au nord. 

Sans patronage royal, Bandhavgarh fut petit à petit déserté. La forêt reprit du terrain et la région devint une réserve royale de chasse. L'établissement de cette réserve a eu une rôle important dans la préservation de la forêt et de la faune de la région, bien que les Maharajas profitaient de leurs droits de chasse sans restriction. On estime que 90% des tigres en Inde ont été décimés ainsi, lors de chasses aux trophées organisées par les Maharajas indiens et les colons anglais.

Une fois l'Inde devenue indépendante, Bandhavgarh resta la propriété privée du Maharaja de Rewa, jusqu'à ce que celui-ci la concéda au gouvernement en vue de créer un Parc National, en 1968. Dès que la région fut décrétée parc protégé, une sérieuse lutte anti-braconnage commença. La faune se régénéra. On bâtit de petits barrages pour régler les problèmes de manque d'eau en saison sèche. Le pâturage du bétail domestique fut stoppé et on déplaça un village qui se trouvait dans les limites du parc. Les tigres recommencèrent à prospérer et l'extension du parc, en 1996, leur fournit les surfaces forestières nécessaires à leur survie.

Les tigres de Bandhavgarh

Le parc de Bandhavgarh est célèbre pour ses tigres et ses nombreuses autres espèces animales. Les tigres peuvent être pistés soit en jeep, soit à dos d'éléphants. Les cornacs et les gardes forestiers connaissent bien leurs territoires et suivent régulièrement leurs déplacements, ce qui augmente les chances de les repérer. Les éléphants sont en plus capables de grimper les pentes des collines, inaccessibles à tout véhicule.

La protection du parc

Le Parc de Bandhavgarh, de superficie relativement réduite, n'échappe pas à la pression du braconnage et des conflits entre animaux sauvages et population locale. Les pastoraux de la région mènent leurs troupeaux paître à la limite du parc et posent souvent des pièges pour tuer les tigres qui seraient dans les parages. Une petite tigresse, de la deuxième portée de Mohini, a été tuée ainsi le 30 mai 2001. Quant à la demande de la médecine traditionnelle orientale en produits dérivés de tigre (os, moustaches, griffes, dents, pénis et autres), elle met toutes les populations de tigres du monde à haut risque, où qu'elles se trouvent.

Programmes de parrainage

Notre programme de parrainage pour les tigres du Bengale des parcs de Royal Chitwan au Népal et de Bandhavgarh en Inde va nous permettre de renforcer le système de lutte anti-braconnage dans ces réserves.

Les besoins sont nombreux.

 Engager plus de forestiers: salaires, assurances.
 Equiper les brigades de surveillance anti-braconnage: chaussures de marche, habits chauds, raglans, gourdes, torches, moustiquaires…
 Améliorer les moyens de communication et de locomotion: radios, vélos tout terrain, motos.
 Placer des barrières aux frontières du parc où les risques de conflits entre tigres et animaux domestiques sont fréquents.
 Soutenir plusieurs programmes d'éducation et de sensibilisation des populations locales. Les engager dans nos programmes de protection. Développement de l'artisanat local (produits rachetés et vendus en Suisse par Terre & Faune au profit de notre projet de conservation des tigres). Conférences et exposition dans les collèges de Delhi, organisées en collaboration avec notre partenaire indienne, directrice de l'antenne de Terre & Faune en Inde.
 Renforcer le réseau d'informateurs et le système de récompenses pour toutes dénnonciations de braconnier substantielles.
 Créer un fond de compensation pour dédommager les paysans, dans les cas de prédation du bétail par les tigres.

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer qu'en cette mi-été 2002, suite au projet ''Petit Train de Terre et Faune'', nous avons la possibilité d'investir

5'000,00 FCH

en Inde, pour la protection des tigres du Bengale de Bandhavgarh.
 


 

Suite à un voyage tout récent de notre présidente sur le terrain, avec 3 autres membres de Terre & Faune qu'elle a guidé sur place, un projet de développement précis a pû être mis sur pied avec nos correspondants.

1) Création d'une antenne de Terre & Faune à Delhi.
 Ouverture d'un compte en banque
 Légalisation de l'antenne de l'association en Inde avec nomination de Mme Shalini Shukla comme directrice de notre projet tigres à Bandhavgarh et M Rajvardhan Sharma comme partenaire de terrain. 
 Création commune en Inde et en Suisse de produits artisanaux à vendre au profit des tigres au Nature Heritage Resort de Bandhavgarh, qu'elle gère, ainsi qu'en Suisse.
 Elaboration de brochures bien documentées sur la réserve et les tigres de Bandhavgarh, en anglais et en français.
Organisation par Terre et Faune Evasion (voir notre page voyages), le bureau privé voyages-aventures de l’association, d’expéditions tigres dans les parcs de Bandhavgarh et de Kanha, deux réserves qui ont un des potentiels de conservation pour cette espèce des plus élevés en Inde.

2) Elaboration avec les responsables forestiers du ministère de l'environnement et Raj, notre partenaire de terrain, d'une liste de l'équipement à obtenir en toute urgence pour améliorer l'efficacité du système de surveillance anti-braconnage dans la réserve. Nous recherchons dès maintenant des financements pour:

A) 30 bicyclettes: CHF 1935.-
B) 6 motos: CHF 6'780.-
C) 20 Walkie Talkies: CHF 6'450.-
D) 5 tentes portables: CHF 1'620.-
E) 15 paires de jumelles de bonne qualité (Leika)
F) 100 moustiquaires: CHF 320.-
G) à créer un fond de compensation pour le bétail victime d'un tigre: FCH 3'250.-/an
H) à créer un fond de récompense pour nos informateurs: CHF 1000.-/an
I) à créer un fond de récompense et d'assurance pour les forestiers: CHF 3'000.-/an

Votre soutien nous est aussi précieux que nécessaire. Il nous aide à préserver l'une des plus extraordinaires et rarissimes espèces animales de ce monde:

LE TIGRE DU BENGALE


 

Le 14 avril 2003, Terre & Faune a inauguré, avec ses partenaires de terrain indiens, le
TERRE & FAUNE TRUST INDIA

La présidente de Terre & Faune, la présidente et le directeur du Terre & Faune Trust India, le field director ainsi que tous les officiers forestiers du Parc National de Bandhavgarh étaient présents à la cérémonie. 
8 panneaux solaires, 8 lampes solaires, 30 vélos et 1 moto ont été distribués au personnel du parc à cette occasion. Le Nature Heritage Resort, géré parallèlement par nos partenaires de terrain, a créé une boutique de vente réservée aux produits du Terre & Faune Trust. Les bénéfices ainsi générés seront investis dans la protection des tigres. Les touristes de passage y trouveront nos brochures de parrainage de tigres en français et en anglais, des cartes postales, des calendriers, des T-shirts ainsi que toute une panoplie d'objets artisanaux confectionnés en Inde. Un film sur l'écosystème de Bandhavgarh et ses tigres, tourné et monté par notre présidente, sera montré en continu sur une vidéo et vendu en Inde comme en Suisse.

Objectifs de Terre & Faune et de Terre & Faune Trust India

 Améliorer le système de communication radio (20 walkies talkies).
 Améliorer les transports (5 motos et 30 vélos supplémentaires).
 Restaurer les 14 postes forestiers de surveillance et construire 5 cabanes de garde dans les zones à hauts risques.
 Renflouer annuellement le fond de compensation pour le bétail et le fond pour des informateurs.

Date de dernière mise à jour : 02/10/2018